La Boutique est en vacances ! Les commandes passées entre le 5 et le 14 novembre seront expédiées à partir du 15 novembre :).

10 astuces pour se mettre au dessin quand on manque de temps

Pour celles et ceux qui préfèrent écouter que lire, RDV sur lepodcast Le dessin et moi, ça fait 3 !

 

 

Le manque de temps : le mal du siècle

 

Le manque de temps, c’est la maladie du siècle. C'est LE truc dont tout le monde semble manquer. Entre l'organisation de la vie de la maison, de la vie professionnelle, de la gestion des emplois du temps des enfants, les cours de sport, ... On court en permanence dans tous les sens ! Et au final, le temps consacré à la création est réduit à peau de chagrin

 

 

Pour garder cet article et y revenir plus tard, tu peux l'épingler sur Pinterest !

Progresser en dessin quand on manque de tempsProgresser en dessin quand on manque de temps

Progresser malgré cela sans dégager une seule minute dédiée au dessin

Je vous propose aujourd'hui 10 astuces pour progresser en dessin dans ce tourbillon et ce sans dégager une seule minute spécifiquement dédiée à cela, juste en optimisant votre temps par-ci par-là.

 Tout de suite, les 10 astuces rien que pour vous !

1 - Toujours avoir du matériel sur soi

C’est vraiment la base de la base. Gloablement pour progresser, il n'y a qu'un seul et unique secret à retenir : il faut pratiquer. Pour cela, quand on a déjà une vie bien remplie, il faut optimiser son temps, chaque minute. On ne sait jamais quand l’occasion de dessiner se présentera. Alors on s'arrange pour toujours avoir du matériel à dessin sur soi. 

D'ailleurs, restez bien au courant de l'actu de La Boîte à Tracer : il se peut qu'au printemps 2021, vous puissiez recevoir du matériel au top à promener avec soi pour dessiner en toute circonstance !


2 - Tout modèle est un bon modèle

Absolument tout élément de votre environnement peut servir de modèle : un vieux monsieur qui pique du nez face à vous dans la salle d'attente du médecin, ce que vous voyez par la fenêtre, la jeune femme qui attend le bus, le contenu de votre caddie dans la file du supermarché, ... Il y a du challenge à dessiner toute chose. Alors regardez autour de vous, et sélectionnez ce qui vous tombe sous les yeux, ce sera parfait. Inutile de chercher un modèle durant 20 minutes pour s'entraîner ! 

3 - Toute minute est bonne à prendre

De la même manière que tout modèle est un bon modèle, toute minute peut être utilisée pour dessiner. Le bus arrive dans 5 minutes ? Ca vous en laisse 4 pour dessiner (1 étant prise pour sortir et ranger votre matériel). Et en 4 minutes vous avez tout à fait le temps de saisir une pose, une ambiance, ... Et vous êtes dans la salle d'attente du médecin ? Plutôt que scroller vos réseaux sociaux ou lire un magazine vieux de 7 ans, sortez votre carnet et croquez les personnes qui sont devant vous, les plante verte, les jeux pour enfants ou la vue par la fenêtre ! Et quand vous faites la file pour passer à la caisse du supermarché, vous avez à dispo des objets et des humains à dessiner : ne vous privez pas de cette superbe occasion !

Plus vous ferez cet exercice de sortir votre carnet quand vous avez un instant de libre, plus ce sera facile, une évidence. Et plus vous progresserez. Surtout gradez bien vos créations sur le vif... Vous les ressortirez après quelques mois de pratique et vous serez bluffés par ce dont vous êtes capables !

4 - Il faut accepter de ne pas finir ses dessins

C’est la continuité simplement des précédentes. Si vous avez toujours votre matériel, que vous dessinez absolument n’importe quel modèle dès que vous avez ne serait-ce que 5 petites minutes… il suffit alors d'accepter que, parfois, ou meme souvent dans ces cas là, votre dessin ne sera pas fini. Et c'est tout à fait acceptable puisque l'objectif, rappelez-vous, c'est de progresser. Pas de faire là, en 5 minutes, l'oeuvre qui concurrencera celles de Michel-Ange. Mais même Michel-Ange est passé par ces étapes d'apprentissage que vous vivez actuellement. Alors.... Prenez exemple :) !

Si vraiment cela vous chagrine de ne pas finir vos dessins, rien ne vous empêche de les reprendre plus tard, au calme. Bien sûr, la comparaison sera moindre si vous revenez voir ces créations dans quelques mois, mais si cela vous fait vous sentir mieux, plus à l'aise, et donc plus motivés à continuer, à persévérer, c'est une manière tout à fait juste de procéder !

5 - Rêvez.

Si ni vos mains ni votre regard ne sont disponibles - quand vous conduisez une voiture par exemple - vous pouvez TOUT DE MÊME PROGRESSER EN DESSIN ! Si, si, si, je vous assure ! Laissez votre esprit divaguer, votre inconscient se promener. Alors bien sûr, dans le contexte de la conduite, la route est votre priorité. Mais ça ne vous empêche pas de rêver, d'observer ce qui se passe dans votre tête, de laisser des images venir à vous sans chercher à les comprendre, à analyser d'où elles viennents. Laissez-les s'imposer à vous, et notez-les mentalement dans un coin de votre tête pour venir les exploiter plus tard.

6 - Observez

Nous sommes maintenant dans le cas où vos yeux, votre regard est disponible, mais pas vos mains. Prenons comme exemple une conférence qui ne vous passionne que moyennement... Par politesse, vous n'osez pas sortir votre carnet de croquis maintenant. Mais votre regard et votre concentration sont disponibles : comment les occuper ? Eh bien observez.

Observez les nez des personnes que vous voyez, et comparez-les, tracez mentalement les contours. Vous en constaterez les similitudes à tous les nez, et les spécificités de chacun.

Observez la manière dont la lumière se refl-te sur les pomettes des intervenants, sur leurs habits. Conscientisez les jeux de lumière provoqués par les spots. Demandez-vous comment vous les représenteriez. Et la prochaine fois que vous serez face à votre feuille, prêt à dessiner... vous pourrez exeploiter tous ces éléments que vous aurez conscientisé, mémorisé. 

7 - Tout peut servir à dessiner.

Si vous avez exceptionnellement oublié votre matériel de dessin... Mais vous vous avez du temps, des modèles, l'envie de créer : tout va bien ! La quantité d'élements pouvant servir à dessiner est infinie. 

Pour support : un sol de sable ou de gravier, une pierre, une serviette ou une nappe (en papier si vous utilisez des matières indélébiles, ou toute nape ou serviette si vous dessiner avec de l'eau. Oui oui, c'est possible !).

Pour traceur : de l'eau qui, imbibant le support, marquera ; une allumette craquée, un bout de charbon, de la craie, un cure dent ; le reste de café, de thé, ...

8 - Se nourir d’images

Je reconnais que 10 minutes de métro bondé, ça ne donne pas foreément envie de risquer la chute en cas de freinage brusque alors qu'on a son carnet à dessin dans les mains. Et des fois, les gens autour, on n'a pas envie de les regarder, pour plein de raisons différentes. Alors oui, on peut sortir son téléphone et scroller Pinterest ou Instagram, c’est complètement ok. Il y a une mine d’images magnifiques à disposition, des images inspirantes. Vous pouvez vous en nourrir pour vous en imprégner, et pouvoir à votre tour créer avec de la matière en plus dans votre esprit. Donc scroller les réseaux pour admirer des images, repérer dans lesdites images ce qui fait qu’elles ont attiré votre oeil, ce qui fait qu’elles vous ont plu : c’est progresser.

9 - Exploiter la paréidolie

La paréidolie, c'est la tendance qu'a l'esprit humain à reconnaître des formes connues dans des motifs abstraits : un visage dans un tronc d'arbre, un vieux monsieur dans un nuage, ...

Laissez ces images venir à vous quand vous observez le monde. Et reproduisez-les telles que vous les percevez. Vous aurez une quantité d'idées phénoménales, qui sortent de ce que votre imagination a l'habitude de produire. Et ça peut vous mener à de franches séances de rigolade !

10 - prendre le temps.

On a tous autant de temps dans une journée. Certains décident de l'utiliser pour progresser en dessin. Vous pouvez le décider : ne vous privez pas de regarder votre série le soir. Mais peut-être pouvez-vous prendre sur vos genoux un carnet de croquis, et croquer ce personnage que vous aimez tant détester ? Ou ses accessoires fétiches ?  

Progresser en dessin

Pour conclure...

Les10 astuces pour progresser en dessin quand on manque de temps : 

  • Toutjours avoir son matériel sur soi
  • Tout modèle est un bon modèle
  • Toute minute est bonne à prendre
  • C'est ok de ne pas finir ses dessins
  • Rever 
  • Observer
  • Tout peut servir à dessiner
  • Se nourrir d’images
  • Exploiter la paréidolie
  • Décider de prendre le temps

J’espère que vous pourrez mettre tous ces conseils en pratique pour pratiquer et donc progresser malgré vos journées bien chargées. N'hésitez pas à m'écrire par mail à contact@laboiteatracer.com ou sur les réseaux sociaux pour me dire ce que vous avez pensé de cet article, et de vos expériences pour dessiner quand on manque de temps !

Belles créations à vous !