La Boutique est en vacances ! Les commandes passées entre le 5 et le 14 novembre seront expédiées à partir du 15 novembre :).

Le secret pour rendre tes créations plus réelles

Tu as toujours rêvé qu'en montrant tes créations à ton entourage, ils s'exclament "On s'y croirait !" ? Ou toi même, alors que tu travailles sur ton image, à force, tu y donnes tant de profondeur que tu as l'impression d'être toi même dans cet endroit que tu dessines ? 

Ce sentiment, ce qui peut le provoquer... 

C'est la perspective !

La perspective, c'est quoi ?

La perspective, c'est ce qui permet de donner le sentiment de volume, de 3 dimensions, sur un papier plat qui n'en a que 2. C'est ce qui fait qu'une simple feuille plate peut devenir un monde d'une profondeur insoupçonnée. Et que, de fait, on peut s'y plonger. 

Alors bon, avec les trompe-l'oeil qu'on voit partout, les dessins animés, les peintures qu'on voit beaucoup, ça semble être une évidence, finalement, la perspective.

Et pourtant... Et pourtant, c'est un concept assez récent, finalement, la perspective les les règles qui la constituent.  

la perspectivedessin réaliste

L'histoire de la perspective

Bien sûr, la formulation des règles de perspective s'est faite au fil du temps, grâce à de nombreux intervenants. Voici quelques clefs simplifiées pour saisir la chronologie de la perspective, le rythme auquel les règles se sont formalisées. 

Avant le Moyen-Âge

Dans la peinture préhistorique, jusqu'à l'antiquité grecque, quelques notions de perspective étient appliquées, mais grosso-modo, selon ce que l'oeil de l'artiste percevait et comment il décidait de le reproduire, soit plus ou moins fidèlement.

  • Les éléments du devant cachaient les élements de l'arrière, et ce du premier plan jusqu'à l'arrière plan ;
  • Les éléments les plus lointains sont situés plus en haut de l'image, les plus proches en bas de l'image ;
  • Les couleurs chaudes sont pour le devant, les couleurs froides pour l'arrière ;
  • ...

Ce sont des éléments pour faire sentir la perspective évident et universels. 

A partir du 5e siècle av. J.C., en Grèce, les lignes de fuite sont formalisées, conceptualisées, définies. C'est grace à cela que les trompe-l'oeil font leur apparition plus souvent dans les décors de théatre, dans les maisons, dans les rues. On connait quelques traités perses et arabes traitant d'optique qui datent de l'an 1000 environ.C'est la base des règles qui seront formalisées durant la Renaissance Italienne. 

Le Moyen-Âge

Mais avant cela, au moyen âge, ce qui compte plus que le réalisme, c'est ce que raconte l'image. Et la taille des éléments, en particulier des personnages, dépend de leur rôle, de son importance dans l'histoire racontée. Cet aspect narratif est si important qu'un même personnage peut même apparaitre plusieurs fois dans une image, et les différents éléments sont parfois superposés sans logique de l'espace, comme s'ils flottaient. On parle alors de perspective symbolique ou hiérarchique. A noter également qu'à cette époque, les scènes représentées sont principalement intérieures. Le besoin de perspective n'est pas inexistant, mais de moindre importance si l'on peut dire. 

La Renaissance

C'est à cette époque que les règles qu'on utilise encore aujourd'hui et que l'on appelle les règles de perspective fuyante, ou la perspective linéaire, sont concrètement formalisées. L'Italie du 15e siècle est le berceau d'un vent nouveau, et dans le monde de l'art, ce vent nouveau est une vraie tempête de chamboulements.

C'est probablement dans l'échange entre des artistes, des architectes, des géomètres qu'elles sont clairement énoncées. C'est un architecte, Alberti, qui proposera une méthode mathématique précise. Léonard de vinci ajoute des notions qui tiennent compte de la forme arrondie de l’oeil, nommée la théorie de la perspective curvilligne. C’est également lui, avec les maitres flamands, qui énonce et utilise les concepts de perpective atmospéhrique : les différentes teintes, contratses selon l’éloignement des éléments. Les montagnes les plus loin sont presque floues, peu contrastées avec le ciel par exemple, alors que devant c’est net et intense.

Finalement, qu'est ce que ça peut apporter à tes créations ? 

Le fait d'utiliser la perspective, ça peut apporter à tes créations : 

  • Du réalisme : Il n'y a qu'en appliquant rigoureusement ces principes, ou alors en étant capable de reproduire ce que tu observes tel un appareil photo vivant, que tu pourras donner une impression de réalité à ton oeuvre. 
  • De la profondeur : C'est l'application de la perspective qui va te permettre de donner l'impression de volume dans ta feuille. 
  • De l'intérêt : En ajoutant de la profondeur, tu vas pouvoir ajouter des plans à ta créations. Et sur chaque plan, d'autres détails. C'est d'autant plus de possibilité de petits éléments percutants, qui racontent une histoire, et qui font donc gagner en intérêt à ta création

Tu as envie de travailler la perspective toi aussi ?

Tu vas pouvoir t'en donner à coeur joie avec la box dessin Perspective ! Elle contient tout le nécessaire pour t'y mettre avec du matériel adapté et de qualité, et tous les conseils pour appliquer directement ce que tu auras appris avec le livret plein de valeur. 

Dans ce coffret tout en élégance, tu auras les clefs nécessaires tant en matériel qu'en conseils pratiques et notions théoriques, en inspiration et en idées d'application, en une seule boîte !
Et en attendant pour les impatients, ou les moins chanceux qui ont loupé leur coffret, voici quelques notions à creuser pour justement pouvoir amener tous les bénéfices de la perspective dans vos créations :
  • La perspective cavalière
  • La perspective atmosphérique
  • La perspective centrale : 
    • Les fuyantes
    • Les points de fuite

Tu veux progresser en dessin ?

Tu peux déterminer ce qu'il te faut travailler pour progresser comme une flèche avec la checklist à télécharger gratuitement juste là :

Progresser en dessin