Absence maternité du 14 août 2023 au 1er décembre 2023

Le conditionnement en design humain

Le (dé)conditionnement : une notion centrale du design humain.

Conditionnement : un mot barbare, qui nomme un concept facile à comprendre, mais peu aisé à appréhender, à vivre au quotidien ! Il concerne l’impact des autres sur nous même. Si tu te rappelles de l'article décrivant la métaphore du potager, expliquant ce qu'est le design humain, alors tu peux considérer que le conditionnement, ce sont les graines imposées, par les autres ou par toi même, sur ton terrain.

Dans l’infolettre que je t’envoie par email quelques fois par mois, je te parle parfois de déconditionnement, de cas concret de mon quotidien (ou de ma vie hebdomadaire, pour être exacte). Pense à m’y rejoindre en me laissant ton adresse mail via le formulaire en bas de cette page ! Tu recevras directement une petite antisèche sur le nom et le domaine principal de chacun des centres, les formes géométriques que tu peux voir sur un schéma de design humain.

Et c’est parti, parlons maintenant DECONDITIONNEMENT (et donc de conditionnement, évidemment).

conditionnement design humain

    Qu’est ce que le conditionnement en design humain? Et donc le déconditionnement ?

    En design humain, on considère que nous sommes des êtres sociaux. Nous vivons constamment en contact avec d'autres humains. Ceux-ci ont un impact sur nous, comme nous avons un impact sur eux.

    Le conditionnement, c'est cet impact que nous avons sur les autres et que les autres ont sur nous. Mais plus précisément, le conditionnement profond, celui qui est à déconditionner, c'est celui dont nous avons tellement été bombardés que nous avons assimilé le fait qu'il nous définit. Alors que ce n'est pas le cas. 

    Les conditionnements profonds en design humain, ce sont donc les comportements que nous avons, que nous considérons comme étant l'expression de nous, notre définition, mais qui ne font pas partie de notre vraie personnalité. Ce sont des constructions sociales que l'on s'est imposé afin de nous uniformiser aux autres. 

    Se déconditionner, c'est revenir à son "vrai soi". C'est retirer les couches d'uniformisation accumulées au fil des années.

     

    Podcast design humain

     

     

     

    La place du conditionnement dans ton schéma de design humain

    Le conditionnements dans les zones indéfinies de ton design humain 

    Le conditionnement peut prendre place n'importe où dans ton schéma de design humain, mais les zones les plus sensibles à cela sont les zones indéfinies : dans les centres indéfinis en particulier, et les portes également, les ponts en cas de définition multiples. Les zones blanches principalement, comme repère, si tu débutes en design humain.

    Les centres définis émettent de l'énergie, les centres indéfinis en reçoivent et décuplent ce qu'ils reçoivent. 

    Exemples de conditionnement en design humain

    Pour t'exposer le plus clairement possible les choses, voici des cas concrets de conditionnement :

    • Les projecteurs ont un centre sacral indéfini dans leur schéma de design humain. Or, ils vivent dans un monde où les générateurs, dont le centre sacral est défini, sont en nombre dominant (70% en cumulant générateurs et générateurs-manifesteurs). La non définition du centre sacral du projecteur le rend plus sensible au non-soi de ce centre, qui consiste à en faire bien plus qu'il ne le peut. A amplifier l'énergie reçue des autres générateurs, à la considérer comme sienne, et à ne pas penser à la laisser "partir" pour revenir à son état naturel : la non définition. Le risque pour les projecteurs est alors de se transformer en "super générateurs" - puisqu'ils amplifient l'énergie reçue. Or ils ne sont pas faits pour gérer toute cette énergie. Le burn-out les guette alors : ils ne s'octroient pas le repos dont ils ont pourtant cruellement besoin. 
      • On dit que le projecteur est conditionné par le sacral des générateurs.
      • Se déconditionner consiste à revenir à son rythme, plus lent, moins long-terme, de projecteur en acceptant cela comme faisant partie intégrante de lui-même. 
    • Certaines personnes ont une racine indéfinie dans leur schéma de design humain. Elles peuvent alors êtres conditionnées par toute personne ayant un centre racine défini. La racine définie provoque chez elle-même de la pression, du stress, de l'adrénaline. Cette personne est faite pour gérer cela. La personne à la racine indéfinie va recevoir le rayonnement de ce stress, de cette pression. Elle va alors chercher par tous les moyens à s'en défaire, car cette personne n'est pas faite pour gérer cette pression
      • Se déconditionner, pour la personne à la racine indéfinie, c'est reconnaître le stress qui ne lui appartient pas, c'est apprendre à ne pas vouloir se débarrasser de toute pression qui arrive immédiatement.

     

    Newsletter design humain

    Vivre avec le conditionnement de notre design humain au quotidien

     Il ne faut pas tomber dans le réflexe de vouloir à tout prix se déconditionner immédiatement, de tous nos conditionnements accumulés au fil des années. Nous sommes des êtres en perpétuelle interaction les uns avec les autres, et nous avons toutes et tous des zones de réceptivité (des zones indéfinies) dans notre schéma de design humain. 

    C'est quelque chose qui rend les relations humaines très intéressantes.

    L'idée n'est pas de se déconditionner de tout, tout de suite, mais d'être attentive à ces conditionnements, d'apprendre à les reconnaitre lorsqu'ils passent, lorsqu'on y est sujet. Et de les reconnaître comme tel : des passages. On est conditionné en présence d'une personne à la racine définie si la notre ne l'est pas, mais quand nous sortons de l'aura de cette personne, nous devons laisser cette pression partir, ne pas la retenir en la faisant -faussement - notre.

    L'idée est de surfer ces conditionnements. Par exemple, pour un projecteur, ça peut être très agréable de se connecter à un générateur afin de bénéficier de leur force de travail. Temporairement ! Il faut accepter que le soir et le week-end, notre rythme change : qu'il soit alors nettement moindre. 

     

     Découvre mes services concernant le design humain sur cette page ! 

    Si cet article t'a plu, pense à l'épingler dans un tableau Pinterest pour y revenir plus tard !

    design humain

    Ces autres articles pourraient te plaire :